mardi 7 novembre 2006

Compte rendu du quai des Bulles 2006 à Saint Malo

Coucou tout le monde ! *o*
Désolée de vous avoir fait quelques peu attendre pour le compte rendu tout en photos mais il fallait me laisser le temps de m'en remettre. Alors, pour notre première fois au Quai des Bulles, je dirais que le cadre est vraiment magnifique, bord de mer, crêpes, paëlla et glaces à gogo. Je regrette juste que le public ne soit là que (ou presque) pour les auteurs. C'est même la première fois que je vois des VRAIS chasseurs de dédicaces, ça fait presque peur...
Alors voilà notre stand qu'on a partagé avec Le Cri du Menhir, nos voisins bretons qu'ils aiment le kouign amann.




















Notre vue d'en face, un mur blanc, l'envie pressante d'aller faire une fresque en face, si seulement ça n'avait pas été du tissu !














ça c'est nous et Le Cri du Menhir















Hiiii, là c'est moi et mes premières acheteuses de mon bouquin !




















Nos voisins qu'ils sont beaux.















Dernier jour, la fatigue se faisait douloureusement sentir...















ça s'était bien pensé !














Seule et unique animation dans le festival (où si y'en a eu d'autres je devais pas être là...?) Un couple était habillé en personnages bizarres qui faisaient bloup bloup, très beaux costumes.




















Dernière tentative ultime de racketter les visiteurs, faut croire qu'ils tenaient pas trop à leurs crêperies !




















Voili voilou, pour un compte rendu plus personnel, y'a nos blogs, ici le mien
Et plus de photos bientôt sur la Galerie photos de l'Homme des banlieues...

5 commentaires:

wouzit a dit…

J'ai vu votre stand, mais par timidité je n'ai pas osé m'approcher,...honte sur moi.

wouzit a dit…

J'aurais du...

niko a dit…

On n'ose jamais assez !...Qu'on se le dise! (ce qui ne nous empêche pas de continuer de ne pas oser!...AH mystères de la nature humaine !!...)

Myloos a dit…

ouiiin il fallait venir on est gentil même si on a menacé de bruler vos creperies...tu sais parfois les mots dépassent la pensée...un excedent de sel dans les pates...un petit coup de blues...il ne faut jamais hésiter à faire les choses sinon aprés...bah on regrette...on remange des pates...un autre excedent de sel et de nouveau les mots dépassent la pensée...il est tot, j'ai mal au crane....des cheveux me poussent sur la tête...je vais me taire.....

focs a dit…

ouiiiiinnnnnn j'en ai marre de l'exil j'aurais voulu y être moi aussi.